6h de Spa 2017
   
6h de Spa 2017
Ces 6h de Spa-Francorchamps m’ont donné l’occasion de revenir, pour la première fois depuis plus d’un an et demi, sur ce circuit belge reconnu par tous les amateurs de sports mécaniques comme étant l'un des plus beaux du monde. C'était en revanche la première fois que je m’y rendais avec un appareil photo, tous circuits confondus d’ailleurs. A cette occasion, j'étais en possession d’un Nikon D7100, d’un 18-105 et d’un 80mm f1.8.

Le choix de la course n’était pas anodin. Ayant assisté à ce même événement lors de la saison 2015, je savais à quoi m’attendre, surtout en termes d’accès. Etant donné le peu d’heures que j’avais à ma disposition cette année, cette connaissance du terrain était un réel avantage : je savais où aller … ou plus exactement où je pouvais et devais aller.

Ces accès, que ce soit en bord de piste ou dans les paddocks, sont d’ailleurs l’un des vrais plus de cet évènement, y compris pour les photographes amateurs ; nacelle surplombant le Raidillon, accès au paddock et au pit walk. En piste : TCR, Formula V8 3.5 et bien évidemment le WEC (j’oublie volontairement la Porsche Carrera Cup et ses courses auxquelles je n’ai pas assisté). Sans parler des autres animations gratuites elles aussi, une fois la trentaine d’euros du billet d’entrée déboursée.

Une grande partie du temps passé sur place fut consacrée à ralentir la vitesse de l’obturateur. Sur ce point, les quelques heures du vendredi ne se sont pas avérées être une grande réussite. Ce fut d’autant plus démoralisant que, le soir, en regardant les premiers résultats, une bonne cinquantaine de tâches recouvraient chaque photos, des poussières s’étant déposées sur le capteur.

Le lendemain les résultats sont venus plus facilement. Mes mouvements étaient plus calmes, plus fluides. Sûrement grâce aux heures supplémentaires à ma disposition par rapport à la veille mais aussi grâce à ce vendredi qui m’avait refroidi et avait chassé l’excitation et l’impatience que me procurait cette première.

Cette première, qui confirme et me conforte dans mes choix, en précède donc beaucoup d’autres.
Top